Paris menace de couper téléphone et télévision aux abonnés Numericable

le 05/10/2015 à 16h38

Le torchon brûle entre la maire de Paris, Anne Hidalgo, et Numericable-sfr. Selon nos informations, la Ville de Paris a transmis en date du 26 juin un courrier à l’opérateur télécoms lui enjoignant de demonter ses installations dans la capitale et de remettre en état les locaux occupés par le groupe, et ce, d’ici le 10 août. Ce qui ne serait pas sans conséquences pour les abonnés parisiens de l’opérateur, que ce soit pour le téléphone ou pour la télévision.

 

Derrière le ton comminatoire, un différend entre la Ville de Paris et Numericable-sfr sur l’appréciation des sommes à acquitter par l’opérateur au titre des loyers pour l’occupation de locaux utilisés afin de déployer son réseau parisien. L’affaire remonte à 2009 et au refus de Numericable de signer, au contraire des autres opérateurs présents à Paris, une convention qui revoyait à la hausse les tarifs de ces redevances. Selon les chiffres communiqués par la Ville de Paris, les loyers acquittés par Numericable auraient dû augmenter en moyenne de 62 772 euros par an, ce qui n’a pas été le cas.